Une Ville en mouvement



+ de 800 nouveaux arrivants en moyenne chaque année, Draguignan est devenue une ville attractive qui enregistre l’un des plus forts taux de croissance démographique en région PACA. Cette évolution de la population, plus nombreuse et plus jeune, s’accompagne d’un développement urbain et d’un dynamisme économique qui se concrétise par l’étude et la réalisation de nombreux projets qui touchent à la vie quotidienne des Dracénois mais aussi des touristes. Ces sont tous ces projets municipaux ou autres, encore à l’étude ou déjà en cours de réalisation, que le portail vous invite à découvrir ou à mieux appréhender et qui vont constituer le Draguignan de demain. Développement économique et création d’emplois, formation professionnelle et supérieure, habitat pour tous, solidarités actives pour toutes les générations, environnement et cadre de vie, sécurité au quotidien ou bien encore offre d’animations et de loisirs : autant de thématiques et de secteurs d’activités concernés par l’arrivée de nouveaux services, de nouvelles prestations, de nouveaux équipements. 

Projets en cours...

 

Concernant le Centre Hospitalier de la Dracénie : Projets et travaux pour l'année 2013 : 

  • Le développement des programmes d’éducation thérapeutique, en matière d'obésité de l'enfant et d'allergologie – école de l'asthme.
  • Un nouveau chantier pour la création d'une unité de soins palliatifs de 10 lits.
  • L'arrivée d'un nouveau chirurgien dans le service de chirurgie vasculaire.
  • La poursuite de la rénovation des étages 2-3-4.
  • La rénovation du service pédiatrie-néonatologie (13 lits et 2 places).
  • La rénovation de la maternité et du bloc obstétrical. Ils comprendront 20 lits, dont 80% en chambre individuelle.
  • Des chambres anciennes de l'aile sud vont être également rénovées.

 Le service Réanimation du Centre Hospitalier de la DracénieD'autres services pourront aménager dans des unités entièrement modernisées en 2014 : 

  • La gestro-entérologie-addictologie (20lits)
  • La chirurgie viscérale et vasculaire et la gynécologie (28 lits)
  • La cardiologie (24 lits)
  • La médecine polyvalente (24 lits)

 Sans oublier l'aménagement d'une salle dédiée aux actes de « petite chirurgie ». Une nouvelle unité de cardiologie Le 18 janvier 2013 le service de cardiologie du CHD a inauguré sa nouvelle unité de réhabilitation fonctionnelle cardiaque ambulatoire (URFCA). Il s'agit d'une unité de 8 places qui accueillera en ambulatoire, de 8h à 14h les jours de semaine, une cohorte quotidienne de 12 patients, inscrits après examens médicaux pour suivre un cycle, sur plusieurs séances, de réhabilitation sous contrôle médical à l'effort cardiaque. Une prise en charge qui s'accompagne de soutien psychologique et de conseils théoriques et pratiques en matière d'hygiène de vie, de diététique et d'activité physique adaptée. Les travaux d'aménagement de cette unité, d'une surface de 355 m2 et composée d'une salle d'accueil, d'une salle de réunion-cuisine dédiée à l'éducation, de vestiaires, d'une salle de relaxation-gymnastique accolée à une salle de réadaptation équipée de vélos, d'un tapis de marche et de moyens audio-visuels, ont pris place dans l'opération de rénovation des étages 2, 3 et 4, et ont duré de juin à décembre 2012. Ils représentent un investissement de 420 000€, auxquels s'ajoutent 150 000€ d'équipements. Nouveau scanner.... Le CHD investit 1,8 M€ dans la technologie et dans l'accueil des malades. Le scanner du Centre Hospitalier de la DracénieAprès le remplacement de l'IRM en 2011, puis avec l'arrivée d'un scanner « nouvelle génération », le Service d'Imagerie du CHD poursuit la modernisation de son plateau technique. Un investissement de 700 000€ qui, avec le remplacement d'une salle de radiologie conventionnelle prévue en 2013, va permettre au CHD de conforter sa position sur l'échiquier régional, dans le cadre de la mise en place de la nouvelle Communauté Hospitalière de Territoire Var-Est ! Le 16 octobre 2012, après avoir reçu de l'A.S.N. (Autorité de Sûreté Nucléaire), le CHD a mis en fonctionnement un nouveau scanner au sein de son service d'imagerie. Ce scanner possède des performances techniques qui répondent aux besoins médicaux et qui représentent un véritable investissement en matière de santé. ...et nouveau service de pneumologie Il aura fallu 7 mois de travaux pour rénover en « profondeur » le service de pneumologie. Un investissement nécessaire d'un montant de 1,1 M€. D'une surface de 985 m2, la capacité du service n'a pour autant pas été modifié et s'établit toujours sur 7 lits d'hospitalisation de semaine, 17 lits d'hospitalisation complète et 1 lit d'hospitalisation de nuit. 2012 : une année de travaux de rénovation au CHD Les travaux de rénovation ont concerné : 

  • Le service Cancérologie du Centre Hospitalier de la DracénieLe secteur des consultations qui a été restructuré, avec notamment le rapprochement de l'école de l'asthme dirigée par le Dosteur Haddi.
  • La rénovation des chambres et de leurs sanitaires, avec installation de douches (jusqu'alors inexistantes)
  • L'amélioration des locaux logistiques et d'accueil (salle des proches, salon, terrasses protégées...)
  • La sécurité incendie, avec la mise en place d'un système de désenfumage mécanique et l'équipement de tous les locaux en détecteurs de fumée.
  • Le changement complet des réseaux d'alimentation d'eau chaude et d'eau froide.
  • La climatisation complète des chambres et des bureaux
  • La rénovation complète des réseaux courants forts (câblage, tableaux électriques, luminaires) et courants faibles (téléphone, informatique, système d'appel des malades)

 En novembre 2010, le Centre Hospitalier de la Dracénie a connu l'arrivée d'un nouveau directeur, Mr Jean-Christophe Rousseau. Composé d'une équipe dynamique, de qualité et soudé, le CHD voit ses installations progresser et en aucun cas la réforme de 2009 a eu un impact négatif sur celles-ci au contraire elle a permis de renforcer les collaborations, créer de nouvelles filières, d'améliorer la spécialisation des sites, afin de mieux assurer la permanence des soins. Au début de l'automne 2009, le CHD a obtenu de la part de l’Agence Régionale de la Santé, la reconnaissance de ses compétences et de ses qualifications en cancérologie. Son dossier déposé dans le cadre du Schéma Régional d’Organisation Sanitaire en cancérologie a en effet été jugé pertinent et excellent. Toutes les activités sollicitées ont été autorisées sur la base de critères quantitatifs et surtout qualitatifs définis par l’Institut National du Cancer (INCA). Cela concerne : 

  • l’oncologie médicale sachant que pour l’activité de chimiothérapie, les équipes du CHD prennent aussi en charge les patients suivis par les médecins de la polyclinique Notre Dame de Draguignan et ceux et celles du pôle de santé de Gassin, établissement pour lequel ses oncologues réalisent également des séances de chimiothérapie de proximité.
  • la chirurgie carcinologique pour 4 disciplines : du sein, en gynécologie (utérus et ovaires), en digestif et en ORL-maxilo-facial, le CHD étant pour cette dernière le référent et seul qualifié de tout l’Est-Var.

 L'IRM du Centre Hospitalier de la DracénieCette reconnaissance est de nature à consolider le pôle de cancérologie de l’établissement et à travailler encore davantage en partenariat accru avec l’ensemble des établissements de santé, publics et privés, du territoire de santé et du bassin de vie dracénois. En cardiologie, l’arrivée d’un 4ème en 2010 a permis de consolider une filière cardiologique public-privé dracénoise qui, pour le CHD, s'est traduire par l’implantation en ses murs d’une unité de rééducation fonctionnelle cardiaque ambulatoire qui faisait défaut à Draguignan. Couplée au service de cardiologie de l’établissement qui assure une activité de rythmologie et d’implantation de pacemakers, cette unité fonctionne en lien avec les cardiologues libéraux dracénois, avec le centre de rééducation La Chenevière à Callian et avec le pôle de physiologie de l’Institut d’Enseignement en Prévention Santé (IEPS) implanté en partie au CHD et spécialisé dans la rééducation à l’effort. En chirurgie, l’année 2010 a vu l’ouverture d’une unité de chirurgie et d’anesthésie ambulatoire visant à mieux répondre aux attentes des patients (locaux neufs et séjours de moins de 24 heures). Cette unité de 8 places s’est ajoutée aux 48 lits d’hospitalisation complète de chirurgie dont disposait l’établissement et permet à présent aux chirurgiens orthopédistes, gynécologues, digestifs et vasculaires, gastro-entérologues et ORL de travailler avec les médecins anesthésistes dans d’excellentes conditions. En santé mentale, le réaménagement complet du bâtiment accueillant les hospitalisations de psychiatrie est en cours. S’y inscrit la création d’une unité de géronto-psychiatrie à vocation territoriale Est-Varoise de 8 places. En gériatrie et après l’ouverture d’une unité de gériatrie aiguë de 15 lits de court séjour début 2009, l’année 2010 a vu l’inauguration attendue d’un Centre d’Accueil de Jour Alzheimer de 12 places sur le site du Malmont et le début de travaux de rénovation et agrandissement de l’établissement pour personnes âgées. En addictologie, est prévue la création d’un Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) sur le site du Malmont qui englobera l’activité des actuels Centre de Soins Spécialisés aux Toxicomanes et Centre de Cure Ambulatoire en Alcoologie. Cette activité de santé publique qui reste au cœur des missions d’un hôpital comme le CHD sera accompagnée de l’ouverture d’une unité d’addictologie de recours (lits de cure et de sevrage). L’implantation d’une Unité de Soins Palliatifs de 7 lits s' est mise en place afin de mieux encore accompagner et prendre en charge les patients en fin de vie et leurs proches. Le service IRM du Centre Hospitalier de la DracénieQuant aux locaux du bâtiment principal qui ont fêtés en 2010 leurs 25 ans, ils ont été rénovés et permettent notamment au service de médecine de se doter d’un hôpital de jour (diabétologie, rhumatologie…) et à la maternité et à la pédiatrie de retrouver une deuxième jeunesse…. Dans un premier temps le chantier du bloc opératoire a été achevé pour un montant de 1.6M€, suivi de l'ouverture du chantier de rénovation des deuxième, troisième et quatrième étage d'un montant d'environ 10M€ réparti sur deux années. Ces rénovations ont engendré de nouvelles unités, notamment dans le domaine de la géronto-psychiatrie et la réhabilitation fonctionnelle cardiaque ambulatoire. Le CHD a investi aussi en matériel, avec l'arrivée d'un nouvel IRM, seul équipement de ce type en Dracénie. Avec ses 1300 employés, le CHD poursuit aussi une politique de développement durable, le mode de prise en charge alternatif pour une hospitalisation complète. L'établissement de santé compte mettre les bouchées doubles pour obtenir des résultats probants d'ici cinq ans. Consultez le site Internet du Centre Hospitalier de la Dracénie en cliquant ici Concernant la Polyclinique Notre Dame: La Polyclinique Notre Dame se développe au rythme de la ville de Draguignan et de la Communauté d’Agglomération Dracénoise. Son objectif est fondamental : répondre au mieux à une demande de quantité et de qualité de soins pour un bassin de population sans cesse croissant. Voici les principaux résultats obtenus par l’établissement durant ces dernières années : 

  • Une reconnaissance au niveau national pour son implication et ces compétences :

    L'accueil de la Polyclinique Notre Dame- En janvier 2009, le palmarès des hôpitaux les plus sûrs de France donnait la Polyclinique Notre Dame 4ème au classement des clinique privées de plus de 100 lits.


    - Une enquête du Figaro Magazine et du Guide de la Santé a révélé que la Polyclinique Notre Dame était la 7ème meilleure clinique de France sur 938 établissements considérés. De plus, l'établissement figure en bonne place dans le top 50 de plusieurs spécialités en France :


    • 16ème pour la chirurgie endoscopique de l'appareil urinaire
    • 21ème pour la destruction de la prostate par chirurgie non majeur
    • 33ème pour la chirurgie des artères
    • 37ème pour l'implantation de stent coronaire
    • 8ème pour la chirurgie des carotides
    • 43ème pour la pose de pacemaker
    • 44ème pour la chirurgie pelvienne de l'homme

 

  • Un développement de l’activité de l’Hospitalisation à Domicile (HAD), avec plus de 40 patients pris en charge au quotidien.

 

  • La création d’une Unité de Soins Intensif en Cardiologie (USIC) qui a ouvert ses portes en janvier 2010.

 Après plusieurs mois de travaux, suite aux terribles inondations du 15 juin 2010, la Polyclinique Notre-Dame a ré-ouvert ses portes au courant du mois de février 2011. Ce nouvel établissement a du être totalement réhabilité et le coût des travaux s'élève à plus de 10 M€, auxquels viennent s'ajouter 5 M€ investis dans le plateau technique. Centrés sur le patient, la qualité des soins et l'accueil, les nouveaux locaux sont à la fois spacieux et fonctionnels, notamment grâce à une organisation plus performante et à l'utilisation de techniques modernes; sans oublier la notion de qualité dans la relation humaine, à laquelle tout le personnel reste très attaché. Le Scanner de la Polyclinique Notre DameDésormais la Polyclinique Notre-Dame déploie ses activités sur une surface de 10 000 mètres carré. Elle est composée d'un nouveau bloc opératoire de 800 mètres carré, de 6 salles d'opération, d'une salle de réveil de 9 postes, d'une table de radiologie interventionnelle et d'un lithotripteur (matériel de dernière génération qui permet la pulvérisation et l'élimination par les voies naturelles de calculs rénaux ou urinaires), ainsi que d'une unité d'imagerie scanner de 350 mètres carré et un service de stérilisation de 200 mètres carré. En urologie : les urologues de la Polyclinique Notre-Dame peuvent désormais améliorer la détection des cancers de la vessie. En imagerie : le service d'imagerie, ouvert aux patients hospitalisés et aux patients externes, s'est doté récemment d'un nouveau scanner permettant de réaliser le coronaro-scanner, la colonoscopie (examen du colon), la détection des nodules pulmonaires et l'étude de la perfusion cérébrale dans les accidents vasculaires cérébraux. En ophtalmologie : les docteurs Philippe Jouve, Marc Llvador et Sylvie Argentero-Toucas ont repris leurs activités de chirurgie ophtamologique sur le site, dans un nouveau bloc et avec un équipement de microchirurgie ophtalmologique performant. Enfin, ils ont accueilli en avril 2011 le docteur Amélie Sabatier qui est venu renforcer leur équipe. Consultez le site Internet de la Polyclinique Notre Dame en cliquant ici

La construction de la ZAC Chabran et de ses équipements publics C'est en 2011 que l'espace Chabran a ouvert, pour la première fois, ses portes à la population. Piloté par la Communauté d’Agglomération Dracénoise, en liaison étroite avec la ville de Draguignan et ses services techniques, l’aménagement de l’Espace Chabran a été confié à la SAIEM de Construction qui, en qualité de maître d’ouvrage, sert d’interface et de lien privilégié entre la Municipalité et les promoteurs présents sur le site. Ce projet ambitieux de onze hectares vise à développer une offre mixte intégrant des logements (50 %), des commerces et activités (25 %) et des équipements publics et privés (25 %). L'Espace Jeux pour enfants de la ZAC ChabranDepuis le début des travaux quelques projets ont été achevés comme l’aménagement d’un nouveau parc municipal de trois hectares. Ce parc est un lieu de convivialité et de promenade. Un soin particulier a été apporté au niveau des aménagements de surface, notamment sur le mobilier urbain (pergolas fleuries et mises en lumière la nuit, grille du parc en fer forgé, candélabres, bancs en bois…), ainsi que sur les aires de jeux destinées aux enfants (3-6 ans et 8-12 ans), toutes deux équipées suivant les dernières normes d’un revêtement souple, afin d’amortir les chocs et d’éviter les bosses. Une partie du pôle culturel a été réalisé mais la majeure partie des travaux s’achèvera courant 2014. Calendrier des chantiers en cours sur l’Espace Chabran : 

  • Centre de Rééducation Fonctionnelle - antenne du Centre Héliomarin de Hyères (a été livré fin 2011).
  • Foyer pour jeunes travailleurs (41 logements livrés fin 2011).
  • Pôle culturel (médiathèque, conservatoire de musique, archives départementales - livraison fin 2014).
  • Programme immobilier “Central Park” mise en œuvre par Betrim (îlot 5) : création de 150 logements privés (T2 et T3 principalement), dont une résidence pour seniors réalisée par les entreprises Poinsignon Construction et SOGETRA, ainsi que 218 places de parking en sous-sol + 9 places en aérien (livré a l' été 2011).
  • Programme immobilier Icade (îlot 3A) : 103 appartements privés et 160 places de parking en sous-sol + 21 places en aérien. Les travaux engagés depuis plusieurs mois sur notamment l'accessibilité du bâtiment sont aujourd'hui achevés.
  • Projet immobilier “Centurion” de Bouygues Immobilier : 115 logements privés, 126 places en sous-sol + 47 places en aérien. Notons que sur les 1 209 places de parking, 747 sont en souterrain, 462 en aérien, dont 218 places non attribuées (a été livré fin 2012).

 Une Pépinière/Hôtel d'entreprises Cette nouvelle structure immobilière accueille, accompagne et favorise le lancement et la croissance des entreprises. Pour celles créées depuis moins de 2 ans, elles sont hébergées en Pépinière d'entreprises et pour celles qui ont démarré depuis moins de 5 ans en Hôtel d'entreprises.La Pépinière d'Entreprises de la ZAC ChabranL'extension de la Pépinière/Hôtel d'entreprises de Draguignan et de la Dracénie ainsi que le bâtiment existant offriront à la rentrée 2013 : Un accompagnement personnalisé grâce à : 

  • Un suivi individualisé
  • Des animations thématiques en lien avec leurs préoccupations
  • Des moments de convivialités avec des échanges d'expériences
  • Une mise en relation avec un réseau d'experts économiques
  • De la visibilité sur des salons professionnels...

 De nombreux services mutualisés : 

  • Une gestion des courriers et des colis
  • Des salles de réunion équipées en vidéoprojecteur et connectées à internet
  • Des espaces photocopieurs couleurs, télécopie, reprographie
  • Un fond documentaire
  • Des espaces cuisine

 Des locaux professionnels adaptés : 

  • Une surface locative de 410 m2 sur 2 bâtiments
  • 25 bureaux privatifs entre 9 et 25 m2, 2 ateliers d'environ 28 m2, non meublés, climatisés, raccordés au haut débit (ADSL)
  • Des loyers très attractifs pour la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et le département du Var (12€/m2/ mois charges coprises en Pépinières d'Entreprises et 20,50€/m2/ mois charges comprises en Hôtel d'Entreprises)
  • Un hébergement ajustable de 72 mois (24 mois + 12 mois en pépinière puis 24 mois + 12 mois en hôtel d'entreprises)
  • Un site sécurisé sous alarme, ouvert 7jours/7 – 24 heures/24

 Ouverture d'une maison de l'économie et de l'emploi 2 500 m2 vont être entièrement dédiés à une maison de l'économie et de l'emploi. Les chambres consulaires vont ainsi être regroupées (Chambres des Métiers, de Commerce et de l'Agriculture). Déménagement en vue aussi pour l'agence Pôle Emploi qui va rejoindre l'espace Chabran. 1 200 m2 implantés au rez-de-chaussée pour un accueil facilité du public. La construction d'un cinéma Multiplexe en centre-ville Le Multiplexe Cinéma de la ZAC ChabranIl s’agit là d’un engagement fort de la Municipalité qui concerne, chacun peut le comprendre, une opération d’équipement culturel et de loisirs importante et complexe, conséquente pour la ville aux niveaux juridique, réglementaire, technique et financier. La Municipalité a souhaité que cet investissement lourd soit pris en charge par un opérateur professionnel privé, afin de ne pas imposer les contribuables dracénois. Le groupe CGR (Circuit Georges Raymond), premier groupe indépendant de France et déjà propriétaire de quelque 38 multiplexes, va exploiter 7 salles, représentant entre 1300 places équipées de projecteurs numériques et des dernières innovations techniques. Côté équipements, la 3D, mais aussi à la projection numérique qui remplace aujourd'hui les bonnes vieilles bobines, feront partis intégrantes de ce multiplexe. La livraison est prévue avant la fin du premier trimestre 2014. Création d'un pôle culturel à Chabran La nécessité pour la commune de Draguignan et la Communauté d'Agglomération Dracénoise, à qui la compétence a été transférée, de réaliser un équipement culturel regroupant la médiathèque et le conservatoire de musique, actuellement installés dans des locaux inadaptés, a conduit les élus à décider son implantation au sein de la ZAC Chabran. En effet, la Communauté d'Agglomération Dracénoise considère que le pôle culturel, constitué par une médiathèque riche, notamment, d'un fonds patrimonial de 10 000 ouvrages et un conservatoire de musique appelé à fédérer les sites d'enseignement de l'agglomération, en cohérence avec le schéma départemental de l'enseignement musical en vigueur, est essentiel au développement de l'action culturelle du territoire et participera à l'attractivité de ce nouveau quartier de Draguignan. Par ailleurs, le Conseil Général du Var souhaite remplacer l'actuel bâtiment des Archives Départementales de Draguignan qui ne répond plus aux normes de sécurité et dont la capacité d'accueil des documents et du public arrive à saturation. Le Conseil Général s'est rapproché de la Communauté d'Agglomération Dracénoise afin de réaliser un équipement commun permettant d'assurer une cohérence architecturale et fonctionnelle aux projets. La proximité géographique de ces équipements culturels permettra d'optimiser certains espaces communs tels que le hall d'accueil, l'auditorium – salle de conférences, l'espace de convivialité... La Médiathèque Communautaire de Pôle La médiathèque de pôle installée sur Chabran sera la tête de réseau des 12 médiathèques communautaires réparties sur l'ensemble du territoire. Elle mettra en place un projet de développement de "lecture publique" pour une agglomération de 101 000 habitants. Ce nouvel équipement permettra également un traitement de son fonds ancien et semi-ancien d'excellence avec des espaces de conservation et de consultation adaptés. Le Conservatoire de Musique Intercommunal L’Amphithéâtre de la ZAC ChabranLe conservatoire de musique de Draguignan accueille aujourd'hui 500 élèves. Le projet s'appuie sur les pratiques actuelles en les transcendant à travers les nouveaux référentiels nationaux en cours de refonte, fondées sur l'accueil d'enseignements de 1er et 2ème degré puis en jouant sur la complémentarité avec le conservatoire de Toulon pour le 3ème degré. Le conservatoire bénéficiera de la présence d'un auditorium de 300 places en tant qu'utilisateur privilégié. Il s'agit également de mettre en cohérence les enseignements artistiques à l'échelle de l'agglomération. Ainsi, à terme, un regroupement des 6 écoles de musique communautaires peut être envisagé avec un potentiel de plus de 1000 élèves. Le Pôle des Archives Départementales Le Conseil Général du Var a souhaité lancer une étude de programmation pour la reconstruction de ces archives départementales sur deux sites distincts géographiquement. Le projet s'inscrit dans une approche historique des archives départementales où la valorisation du fonds ancien prend toute sa valeur, à côté du fonds contemporain et administratif de Toulon. Cette valorisation s'identifie en particulier par des conditions de conservation et de consultation spécifique. Enfin, une démarche de qualité environnementale a été mise en place à tous les stades de la définition du projet, en phase avec la politique du Département et de la Communauté d'Agglomération Dracénoise. Le montant des travaux pour la construction du Pôle culturel s'élève à 24 643 062 € HT avec la répartition suivante : 

  • Conseil Général 58%
  • Communauté d'Agglomération Dracénoise 31%
  • DRAC 9%
  • Conseil Régional 3%

 

 Pour plus de renseignements consultez le site internet de la Communauté d'Agglomération Dracénoise en cliquant ici

Une nouvelle crèche de 70 berceaux va être construite au cœur de la ZAC des Collettes, en bordure de l’avenue Théodore Aubanel et à proximité du groupe scolaire Marcel Pagnol. Ce nouvel équipement viendra renforcer les 5 établissements municipaux déjà existants et permettra d’améliorer fortement la demande locale croissante. Vue de la nouvelle crècheAfin de privilégier leur confort, chaque unité sera ouverte sur un patio ombragé et disposera d’une salle d’éveil, de sanitaires et de 4 dortoirs collectifs de 6 berceaux. Enfin un espace dédié aux parents a également été prévu (fauteuils, tables à langer, machine à café…) et que 29 places de parking, des espaces verts et des aires de jeux viendront parachever les travaux d’aménagements extérieurs. La direction de la crèche sera confiée à une équipe de professionnels de la petite enfance en étroite collaboration avec le service de la Protection Maternelle Infantile (PMI). Cette équipe sera composée d’une infirmière diplômée d’État, assistée d’une adjointe éducatrice de jeunes enfants et de 21 employés (6 éducatrices, 4 auxiliaires de puériculture et 11 personnes pourvues d’un CAP petite enfance). Cette nouvelle crèche sera implantée sur un ancien terrain municipal de 2 500 m2. Cet établissement de 1 200 m2 appartiendra à la municipalité après quinze années de gestion orchestrée par la société Maison Bleue, son ouverture est prévue pour le printemps 2014.
La Vidéo ProtectionAfin de lutter efficacement contre les problèmes de délinquance (vols, dégradations, usage ou trafic de stupéfiants) aux abords des collèges et des lycées dracénois, la ville de Draguignan a étendu son système de vidéo-protection qui a déjà fait la preuve de son efficacité au centre-ville (baisse de 50% des délits). Au total, le réseau de vidéo protection compte aujourd'hui 26 caméras. Les extensions de la vidéo protection en cours de réalisation sont : le parc Chabran, la rue de la visitation et le quartier de l'Horloge A noter que ce système est servi 24h/24 par 12 agents qui travaillent en étroite liaison avec les patrouilles de la Police Municipale ou Nationale sur le terrain. Les images sont enregistrées et à la dispotion des autorités judiciaires.