horodateurDepuis le 1er janvier 2018, la réforme du stationnement payant sur voirie, imposée par la Loi du 27 janvier 2014, est entrée en vigueur.

La municipalité a fait le choix de ne pas modifier les tarifs. Seuls 2 tarifs pour la durée maximale de stationnement ont été créés, là encore pour se conformer à la règle législative sur les Forfaits Post Stationnement (FPS).

Depuis quelques semaines, une équipe d’agents de la Société URBIS PARK assure la surveillance des zones payantes. Le paiement étant dématérialisé, les automobilistes n’ont plus l’obligation de placer le ticket sur le tableau de bord, et sont invités à payer en renseignant à l’horodateur leur numéro de plaque d’immatriculation (numéro et lettres inscrites sur le fond blanc de la plaque). Le contrôle s’opère par un dispositif de lecture des plaques d’immatriculation.

Les automobilistes en défaut de paiement ou en dépassement de la durée de stationnement sont redevables d’un Forfait de Post Stationnement (FPS), par notification posée sur leur pare brise.

ATTENTION : Il en est de même lorsque le numéro de plaque a été mal renseigné.

NB : L’impression du ticket peut servir de preuve du paiement.

Le FPS est à régler sur le site de paiement en ligne https://my.whooshstore.com ou par d’autres moyens de paiement aux horodateurs.

D’un montant de 20 €, il est minoré à 16 € si le paiement intervient dans les 4 jours calendaires.

En cas de contestation, un Recours Administratif Préalable Obligatoire (RAPO) est à adresser :

  • soit par lettre recommandée à Réclamation du Stationnement (Draguignan)
C/O Egis Parking - CS 20538 Guyancourt
78286 Saint Quentin en Yvelines Cedex

à effectuer dans un délai d’un mois.

La mairie de Draguignan n’est pas habilitée à traiter les contestations

Pour plus d’information https://www.ville-draguignan.fr/stationnement

 

VRAI/FAUX sur le stationnement payant

  • La Société URBIS PARK est payée au nombre de FPS qu’elle met aux véhicules en infraction.
    FAUX : Elle perçoit un forfait fixe, quelque soit le nombre de FPS.
  • La ville veut encaisser un maximum de FPS, pour financer les travaux.
    FAUX : Ces recettes devront être reversées en grande partie à la CAD, pour des actions sur les transports, la mobilité ou les parkings.
  • Les agents d’URBIS PARK ont des consignes de rigueur et d’intransigeance.
    FAUX : Il a leur a été demandé de faire preuve d’équité, de discernement et de pédagogie
  • Le FPS peut être payé à tous les horodateurs.
    VRAI : La personne peut payer à l’horodateur de son choix pendant les 4 jours calendaires.