{{#data.error}}
{{#data.error.root_cause}}

[{{{type}}}] {{{reason}}}

{{/data.error.root_cause}}
{{/data.error}} {{^data.error}} {{#texts.summary}}

{{texts.summary}} {{#options.result.rssIcon}} RSS {{/options.result.rssIcon}}

{{/texts.summary}} {{#data.hits.hits}}
{{#_source.featured}} FEATURED {{/_source.featured}} {{#_source.showImage}} {{#_source.image}} {{/_source.image}} {{/_source.showImage}}

{{{_source.title}}} {{#_source.showPrice}} {{{_source.displayPrice}}} {{/_source.showPrice}}

{{#_source.showLink}}

{{{_source.displayUrl}}}

{{/_source.showLink}} {{#_source.showDate}}

{{{_source.displayDate}}}

{{/_source.showDate}}

{{{_source.description}}}

{{#_source.additionalInfo}}

{{#_source.additionalFields}} {{#title}} {{{label}}}{{{title}}} {{/title}} {{/_source.additionalFields}}

{{/_source.additionalInfo}}
{{/data.hits.hits}}
{{/data.error}}

Bernard Bonnabel, adjoint délégué à la Santé de la ville de Draguignan nous informe :

Nous nous trouvons sur le site du centre de vaccination de la grande Dracénie.

Ce centre fonctionne remarquablement bien depuis 3 semaines, grâce au travail conjugué des médecins, des infirmiers regroupés au sein de la Communauté Territoriale de Santé (CPTS), des secouristes, des officiers de pompiers qui sont là pour l’encadrement, les employés dracénois de la ville de Draguignan.

Ce centre vaccine à peu près une centaine de personnes par jour en fonction des doses qui nous sont allouées, bien évidemment, et nous avons bon espoir de pouvoir rapidement doubler voire tripler et pourquoi pas quadrupler le nombre de vaccinés par jour.

Vous voyez derrière moi que plusieurs lignes de vaccination sont prêtes depuis le départ. Et en tout cas la vaccination, nous le savons, est la seule barrière possible et potentielle contre le virus. Donc il nous faut à tout prix augmenter ce rythme-là et nous avons bon espoir de pouvoir le faire très rapidement.