Le projet d’aménagement

Le projet de Plateforme de regroupement des institutions sanitaires et médico-sociales enfance (PRISME) est entré en étude de construction en décembre 2021.

La ville et le Groupement de coopération social et médico-social ont signé un bail d’une durée de 30 ans renouvelables pour un terrain d’une superficie de 9 293 m² mis gracieusement à disposition par la commune.

Le montant du projet s’élève à 9 134 682,60 € TTC, coût pris en charge par le Groupement de coopération social et médico-social devrait être en partie subventionné pour un montant estimé entre 20 à 40 %.

Description du projet

L’opération consiste en la réalisation d’un bâtiment de 2 500 m² sur deux niveaux semi-enterré pour une faible partie afin d’optimiser son insertion topographique dans le site.

L’emplacement retenu pour l’opération est situé boulevard Gambetta, à proximité du Centre hospitalier de la Dracénie.

Les entités regroupées

  • Centre médico-psycho-pédagogique de Draguignan ;
  • Institut médicoéducatif de Salernes – Service d’éducation spéciale et de soins à domicile autisme ;
  • Centre médicopsychologique et hôpital de jour de psychiatrie infanto-juvénile de Trans-en-Provence, gérés par le Centre hospitalier intercommunal de Fréjus-Sait-Raphaël ;
  • Service d’éducation spéciale et de soins à domicile à visée professionnelle de Salernes ;
  • Itinova, groupe sanitaire, social et médico-social à but non lucratif au service de la personne.

Caractéristiques techniques

Le terrain

Au Nord, ce sont des aires de stationnement et des voiries de dessertes qui séparent le bâtiment projeté de la zone recevant un bassin de rétention.

À l’Ouest, le long de la RD 995, c’est une voie de desserte interne à l’équipement.

Au Sud, une zone de stationnements visiteurs et de dépose des enfants.

À l’Est, une voie de desserte permettant de contourner le bâti, permettant à la logistique d’avoir plusieurs solutions de flux, pour les livraisons et la maintenance.

Traitement des volumes

Le bâtiment se lit comme une volumétrie en U avec un principe de cour anglaise, ouverte au Sud et ascendante au Nord. Cette configuration apporte une protection naturelle des espaces extérieurs ouverts contre les vents dominants.

La spécificité du terrain étant son encaissement par rapport à la RD 995, la volonté communale est de présenter une façade la plus linéaire possible le long de la RD, et ascendante vers le Nord pour signaler l’institution et faciliter son ancrage visuel dans le contexte urbain.

La ponctuation des percements viendra rythmer la séquence visuelle créée.

Éléments paysagers

La vue sur les monts environnants reste la constante forte du paysage sur laquelle le bâtiment va s’adosser en majorité, afin d’ouvrir au Sud tous les espaces récréatifs et pédagogiques extérieurs liés aux entités.

Végétation

Les espaces libres seront traités en graminées pour les zones hors d’atteinte des enfants.

Les sujets d’ombrages seront des essences méditerranéennes variées ne nécessitant que peu d’entretien et peu d’eau à partir de la deuxième année de plantation.

Accès au terrain

Les visiteurs piétons déposés par les transports en commun pourront accéder au bâtiment par le Sud depuis l’aire de dépose et le portail principal.

Le personnel ou les visiteurs administratifs par le Nord depuis les stationnements situés en partie haute du terrain et une fois le portail Sud passé.

Parking

  • 67 places pour le personnel ;
  • 20 places pour le public ;
  • 35 m2 de clos/couvert pour les deux roues situés au sud de la parcelle.

Conformité au Plan local de l’urbanisme

Le projet va rechercher une physionomie d’aspect permettant la plus juste insertion avec les avoisinants, tout en privilégiant une identité d’équipement d’intérêt public remarquable.

Projet PRISME : la genèse

Ce projet de plateforme et de coopération médico-sociale et sanitaire a été impulsé par la municipalité de Draguignan en 2018 à la suite des constats repérés sur le terrain, afin d’améliorer :

  • la prise en charge des enfants et jeunes adultes (de 0 à 25 ans) en situation de handicap psychique et/ou autiste ;
  • la coordination fonctionnelle des structures existantes pour faciliter les parcours de soins et de suivis.

Le projet est motivé par un double constat :

  • un grand nombre d’enfants dracénois porteurs de handicap est actuellement accueilli en établissements spécialisés sur les communes environnantes (Salernes, Fréjus, Trans-en-Provence, Le Muy...) entraînant plusieurs heures de transport chaque jour ;
  • les dispositifs de soins existants sur le territoire de la commune sont dispersés dans toute la ville.

Il a donc été proposé, pour leur éviter la fatigue et la répétition des trajets et pour apporter plus de confort à leur famille, de regrouper sous une même entité foncière l’ensemble des prises en charge et lieux de soins que nécessite leur état de santé.

Le 15 novembre 2018, une convention pour la création d’un groupement de coopération sociale ou médico-sociale a été signée par tous les acteurs du projet PRISME.

L’inauguration des locaux hors-les-murs de la plateforme PRISME en 2020 à la Maison de la solidarité est la concrétisation de ce projet initié en 2018, innovant et sans équivalent à ce jour.

Depuis deux ans, plus d’une centaine de situations ont été suivies par l’équipe de PRISME.

Une plateforme innovante

Là où l’idée du projet PRISME est novatrice, c’est d’avoir pensé à regrouper sur un même lieu des structures qui existaient déjà mais qui ne travaillaient pas forcément ensemble. La mutualisation des moyens humains et logistiques optimise le fonctionnement tout en facilitant les parcours de soins à destination des enfants et jeunes adultes de 0 à 25 ans du territoire.

Les structures hospitalières et médico-sociales ont tout de suite saisi l’originalité et le sens du projet, de même que les pouvoirs publics qui voient d’un très bon œil l’optimisation des moyens financiers mis à disposition, notamment l’ARS-PACA au travers du projet régional de santé 2018-2023. Ce projet aborde une nouvelle approche fondée sur le parcours de santé, la coordination opérationnelle des acteurs et l’implication renforcée des usagers dans leurs prises en charge, et la priorité donnée au parcours des enfants, adolescents et jeunes adultes.

À ce titre, l’intervention du député de la 8e  circonscription du Var, Monsieur Fabien Matras, auprès de l’ancienne ministre de la Santé, Madame Buzin, a été décisive pour attirer l’attention des pouvoirs publics sur ce projet. C’est son intervention qui a permis le rapprochement entre les partenaires et les services de l’ARS.

Les acteurs fonctionnels de la plateforme PRISME

  • Le Centre hospitalier de la Dracénie ;
  • Le Centre hospitalier de Fréjus/Saint-Raphaël ;
  • Les établissements de l’Association pour Adultes et Jeunes Handicapés (APAJH) ;
  • L’association Itinova ;
  • L’institut médico-éducatif de Salernes.

Objectifs stratégiques de la plateforme :

Il s’agit de renforcer l’offre capacitaire tout en améliorant les conditions d’accueil proposées par les structures sanitaires et médico-sociales partenaires du projet sur le territoire ciblé, à savoir toutes les communes de Dracénie Provence Verdon agglomération et de la Communauté de Communes des Lacs et Gorges du Verdon.

Le Groupement de coopération sociale ou médico-sociale (GCS-MS)

Afin de permettre le fonctionnement de cette plateforme, qui regroupe des institutions sanitaires et médico-sociales, le choix de l’entité juridique s’est porté sur un Groupement de Coopération Sociale ou Médico-Sociale (GCSMS)

Ce groupement s’adresse spécifiquement au secteur social et médico-social. Il permet de rassembler des professionnels des secteurs sociaux et médico-sociaux, des établissements de santé publique (CH, CHU, centre de santé et hôpitaux locaux), des établissements sociaux et médico-sociaux privés ou publics ainsi que toute autre “personne morale ou physique concourant à la réalisation [des] missions” du groupement (Code de l’action sociale et des familles, art. L.312-7).

Le groupement dispose de la personnalité morale et n’a pas de but lucratif : c’est l’outil de coopération institutionnelle le plus approprié au projet.

Objectifs opérationnels majeurs de la plateforme :

  • Fédérer les structures partenaires au sein d’une plateforme, entité avec personnalité morale et disposant de moyens propres, chargées de mettre en œuvre la coordination (orientations – suivis – bilans – évaluations) ;
  • Regrouper les structures partenaires et la plateforme au sein d’un même bâtiment à construire, pour améliorer les conditions d’accueil et de prise en charge, les synergies fonctionnelles et les mutualisations de moyens ;
  • Prendre en charge une file active d’environ 200 situations.

Missions de la plateforme PRISME

À ce jour, la plateforme PRISME permet de diagnostiquer les besoins des enfants en situation de handicap et de leur famille afin de les diriger vers les solutions de prise en charge adéquates dans les structures dédiées déjà existantes.

Comme un guichet unique territorial, elle assure une continuité de parcours et apporte des réponses coordonnées aux situations complexes afin d’éviter les situations de ruptures.

La plateforme PRISME hors-les-murs

1er étage de la Maison de la solidarité, 57 boulevard Joseph Bernard de Trans-en-Provence à Draguignan.

Du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 12h30 à 16h.

Tél. : 04 94 99 99 30

https://www.prisme-var.fr

L’équipe est composée :

  • d’une coordinatrice ;
  • d’une pédiatre ;
  • d’une enseignante spécialisée ;
  • d’une psychologue spécialisée en neuropsychologie.

Les partenaires institutionnels et leurs rôles

Au premier rang, la municipalité représentée par Richard Strambio, maire de Draguignan, président de Dracénie Provence Verdon agglomération, conseiller régional Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur et Alain Hainaut, initiateur du projet, adjoint délégué aux Affaires sociales, Personnes handicapées et Petite enfance :

  • Accompagnement général de la démarche projet ;
  • Financement de missions d’accompagnement ;
  • Mise à disposition gracieuse d’un local à la Maison de la solidarité pour l’installation de la plateforme ;
  • Mise à disposition gracieuse d’un terrain pour le projet architectural.

L’ARS PACA :

  • Accompagnement dans la structuration du projet et l’instruction du dossier ;
  • Accompagnement budgétaire des structures ;
  • Subvention d’investissement pour le projet architectural.

Le Conseil départemental du Var :

  • Services fonctionnels partenaires (PMI, ASE, MDPH…) ;
  • Accompagnement budgétaire de certaines structures (CAMSP) ;
  • Subvention d’investissement pour le projet architectural.

L’Éducation nationale :

  • Partenaire au titre de l’éducation spécialisée.

Les engagements de la commune

Depuis 2014, une réelle politique volontariste de prise en compte des personnes en situation de handicap a été développée.

Cela se traduit notamment par :

  • La création du Pôle d’Activités Adaptées en novembre 2014 ;
  • La mise en place d’un Lieu d’Accueil Parent Enfant (inscrit au Contrat Enfance Jeunesse en novembre 2015) qui facilite l’accueil des très jeunes enfants handicapés dans les crèches ;
  • En 2018, la création du projet PRISME via un GCS-MS ;
  • L’ouverture en 2019 d’une unité d’enseignement maternelle autisme à l’école Paul Arène pour les enfants âgés de 3 à 6 ans avec des troubles du spectre autistique et ayant besoin d’un accompagnement adapté avec inclusion en milieu scolaire ;
  • En 2020, l’installation de la plateforme PRISME dans un local mis à disposition par la ville à la Maison de la solidarité de Draguignan ;
  • La commune entre dans le GCS-MS en 2021 afin de permettre au groupement d’assurer la maîtrise d’ouvrage du futur bâtiment.