La ville de Draguignan a rendu hommage aux soldats tombés pour la France lors de la Seconde Guerre mondiale et honoré la victoire du 8 mai 1945 au cimetière américain Rhône, au Monument de la résistance de la place de la Paix-Simone Veil ainsi qu’aux Monuments aux morts de la cour d’honneur de l’Hôtel de ville et du jardin Anglès.

Une cérémonie en présence des autorités civiles et militaires.

À cette occasion, la ville a honoré la mémoire de l’un de ses enfants, le lieutenant Paul Jean Roquere, en inscrivant son nom sur le Monument aux morts et en lui consacrant un cycle mémoriel.

Né le 30 août 1916 à Draguignan et disparu en mer le 15 mars 1943, au large du Dahomey, le lieutenant Paul Jean Roquere des FAFL a été reconnu comme Compagnon de la Libération en 1945, pour son engagement exemplaire au service de la France. Ce cycle mémoriel se poursuivra sur plusieurs mois afin que chaque Dracénois puisse s’approprier et faire revivre le destin exceptionnel de ce jeune pilote de bombardier tombé pour son pays à l’âge de 27 ans.

Pour ne jamais oublier.