Emmanuel Macron, Président de la République, a annoncé un reconfinement national du jeudi 29 octobre à minuit au mardi 1er décembre. Voici grandes lignes de ce nouveau confinement par rapport celui du printemps dernier, en attente des précisions du 1er ministre.

Ce qui change :

  • les crèches, écoles, collèges, et lycées restent ouverts. Les élèves sont accueillis au sein des établissements scolaires dès la rentrée, lundi 2 novembre, avec un protocole sanitaire renforcé. À Draguignan, les centres de loisirs seront maintenus le vendredi 30 octobre ;
  • les usines, les travaux publics et les guichets de services publics continueront à fonctionner normalement. Le télétravail reste néanmoins à privilégier partout où c’est possible ;
  • les visites dans les Ehpad et maisons de retraite restent autorisées dans le respect des gestes barrières et des mesures sanitaires ;
  • toute personne qui arrivera sur le territoire sera testée, notamment les voyageurs exceptionnels et les Français de l’étranger.

Ce qui ne change pas :

  • les déplacements seront limités au maximum et devront être justifiés avec une attestation et un motif valable : aller au travail, amener ou aller chercher ses enfants à l’école, faire ses courses, aller à un rendez-vous médical, aider un proche ou effectuer une courte promenade n’excédant pas une heure près de son domicile ;
  • les déplacements entre les régions demeurent interdits, tout comme les voyages à l’étranger ;
  • les réunions privées qui dépassent le cadre du strict noyau familial restent interdites tout comme les rassemblements publics ;
  • l’ensemble des commerces définis comme « non essentiels » seront fermés. Les salariés et employeurs qui ne peuvent pas travailler continueront à bénéficier du chômage partiel ;
  • les commerces de premières nécessités restent ouverts.

Ce qui reste à préciser :

  • les établissements scolaires restent ouverts mais les cantines n’ont pas été mentionnées par le chef de l’État. Il reste à savoir si elles pourront accueillir les élèves ou s’ils devront prendre leur déjeuner dans les salles de classe, en mangeant des repas froids ou préparés par les familles ;
  • les retours de vacances de la Toussaint ainsi que le retour des colonies de vacances seront tolérés ce week-end mais le président n’a pas précisé si une attestation serait nécessaires ni quels seront les justificatifs demandés.