Comme l’a rappelé le Premier ministre dans son intervention le jeudi 7 janvier, la situation sanitaire s’est fragilisée au cours des dernières semaines, la deuxième vague est toujours là et la pression sur le système hospitalier reste forte. Dans la région Paca, seul le département du Var est épargné par un durcissement du couvre-feu qui reste pour le moment fixé entre 20h et 6h du matin. Comme pour l’ensemble du territoire national, tous les établissements fermés jusqu’à présent le resteront jusqu’à la fin du mois de janvier. La réouverture des bars, restaurants et salles de sports est, quant à elle, reportée à la mi-février. Le Premier ministre a également rappelé qu’au-delà du strict respect des gestes barrières et de l’isolement des personnes positives ainsi que de leurs cas contacts, la vaccination demeure une arme décisive pour sortir de la crise et qu’il convient « d’aller plus vite, sans modifier notre stratégie mais en anticipant, en optimisant et en simplifiant sa mise en œuvre et son déploiement ». Dans le Var, alors que la vaccination se poursuit dans les EHPAD, des centres de vaccinations seront également adossés aux établissements de santé du département, dès le début de la semaine prochaine pour un maillage opérationnel du territoire. Ces centres, d’abord destinés à vacciner les professionnels de santé et les aides à domicile de plus de 50 ans, pourront monter en puissance avec la vaccination des personnes de plus de 75 ans, à partir du 18 janvier, comme l’a annoncé le Premier ministre. Au fur et à mesure de l’avancement de la campagne, d’autres centres de vaccinations seront installés en partenariat et avec l’appui des collectivités territoriales, à l’instar de ce que nous avons déjà mis en œuvre ensemble pour les centres de dépistage. C’est bien ensemble que nous relèverons ce nouveau défi dans la lutte que nous menons sans relâche contre le virus. Evence Richard, préfet du Var

Lettre N°28 disponible sur : https://bit.ly/39KTfvR