Durant la semaine qui vient de s’écouler, 58 personnes sont décédées de la COVID dans les hôpitaux du département. L’épidémie n’épargne personne et surtout pas les plus fragiles : personnes âgées, patients présentant des facteurs de comorbidité… elles paient un lourd tribu au virus. Face à cette implacable progression, le respect des gestes barrières, de la distanciation sociale et du couvre-feu est impératif. Elle est aussi une marque de l’attention que nous portons aux autres. La campagne de vaccination menée aujourd’hui dans le Var comme partout en France priorise les publics les plus exposés ainsi que leurs soignants. Un nouveau centre de vaccination a ouvert cette semaine à La Garde. Deux autres, au Luc et à Aups devraient ouvrir dans les jours prochains. État et collectivités sont mobilisés pour continuer à en ouvrir d’autres et à proposer de nouveaux créneaux, mais cela dépend essentiellement de la disponibilité et de la régularité de l’arrivée des vaccins. Ici comme ailleurs, il n’y a pas de stocks secrets mais une gestion rigoureuse qui permet de vacciner au fur et à mesure des approvisionnements et d’assurer à chaque personne vaccinée, une seconde injection dans les délais prescrits par les autorités sanitaires. Evence Richard, préfet du Var

Lettre N°33 disponible surhttps://bit.ly/3qTzsBq