Même si les principaux indicateurs de pression épidémique manifestent une tendance légère à la baisse, la situation reste tendue, d’une part dans l’Est du département où plusieurs communes, après Draguignan, présentent des taux d’incidence extrêmement élevés, traduisant en cela une circulation du variant anglais sur une grande partie de l’arrondissement de Draguignan, d’autre part dans les hôpitaux dont les taux d’occupation, notamment dans les services de réanimation, ont amené à adapter leur fonctionnement. Face à cette situation, le dépistage est plus que jamais nécessaire et doit être systématiquement encouragé. Il est navrant de constater que les efforts en ce domaine qui ont été réalisés sur la Dracénie ont été peu récompensés par une fréquentation décevante des différentes structures de dépistage. Les mesures barrières doivent être plus que jamais appliquées. Compte tenu de la hausse rapide du taux d’incidence dans plusieurs communes, le port du masque est rendu obligatoire sur le territoire de Cœur de Var. Par ailleurs, le département va voir ses capacités de vaccination augmenter avec le renforcement de trois centres et la création de quatre nouveaux.

Evence Richard, préfet du Var

 

Lettre N°39 disponible surhttps://bit.ly/2N6gV6R