Avec l’allongement des journées, l’augmentation des températures mais aussi les vacances scolaires, les tentations sont grandes d’oublier les multiples contraintes ou interdictions qui résultent de l’épidémie. Pourtant celle-ci est toujours là et le variant anglais occupe chaque jour une place plus grande et il est devenu majoritaire dans le département. Notre système hospitalier reste extrêmement sollicité. C’est pourquoi il nous faut rester, malgré les progrès réalisés en matière de vaccination, extrêmement vigilants et attentifs au respect des mesures barrières et de la distanciation sociale. Aussi, j’ai demandé à l’ensemble des forces de l’ordre d’être particulièrement présentes ces deux prochains week-ends, de veiller au respect scrupuleux de toutes les mesures en vigueur et de se rapprocher des élus communaux pour solliciter le concours de leurs policiers municipaux. Certes, ces contraintes peuvent paraître lourdes mais elles sont indispensables pour éviter que le virus ne fasse de nouvelles victimes et surtout que nous soyons obligés de recourir à des mesures encore plus restrictives. Aussi, je compte sur vous pour m’aider à faire passer ce message et à le mettre en œuvre.

Evence Richard, préfet du Var 

Lettre N°41 disponible surhttps://bit.ly/3pPYDE2