Sur le front sanitaire, les chiffres concernant l’épidémie dans le département tendent à montrer que la circulation virale se stabilise avec un taux de positivité en légère augmentation et un taux d’incidence en légère baisse. Pour autant, ces chiffres demeurent bien supérieurs à la moyenne nationale, le variant anglais reste présent à 80 %, les hospitalisations en réanimation continuent d’augmenter et le nombre de personnes décédées à l’hôpital reste élevé. Dans ce contexte, tous nos efforts doivent porter sur l’accélération et l’intensification de la campagne vaccinale. La mobilisation des collectivités, des personnels de santé et du service départemental d’incendie et de secours ont permis le week-end dernier de vacciner plus de 5 000 personnes dans le Var. Nous allons poursuivre dans cette voie avec le renforcement des centres dédiés aux plus de 75 ans et l’ouverture de onze nouvelles lignes de vaccinations dès lundi 15 mars. Au 1er avril il nous faudra aussi doubler ces capacités. D’ici là, un nouveau week-end de vaccination se profile avec l’ouverture de 3 centres éphémères gérés par les sapeurs-pompiers les samedi 13 et dimanche 14 mars, à Rians, Puget-Ville et Cotignac. D’autres suivront et j’en préciserai les modalités d’ici la fin de la semaine. Pour l’heure, le respect scrupuleux des mesures sanitaires en vigueur et la nécessaire discipline dont chacun doit faire preuve, sont toujours de mise. Avant que la vaccination ne produise ses effets, il nous faudra encore faire preuve de patience et les organisateurs des manifestations printanières aussi car il n’est pas envisageable aujourd’hui, sans visibilité sur l’évolution de l’épidémie, d’autoriser l’organisation d’évènements susceptibles d’entraîner de grands rassemblements.

Evence Richard, préfet du Var

Lettre n°45 disponible surhttps://bit.ly/38nq4PC