Depuis plusieurs semaines, le nombre de dépistage ne cesse de diminuer, aussi bien à l’échelle régionale que départementale. Ainsi, pour le département du Var, le nombre de tests réalisés est passé de plus de 46 500 mi-février, à 39 399 pour la première semaine du mois de mars. Pourtant le dépistage est l’un des moyens principaux de lutte contre le virus compte tenu du nombre de cas positifs asymptomatiques. C’est pourquoi, dès le moindre doute, le moindre symptôme, il est indispensable de se faire dépister. Pour rappel, les tests peuvent être réalisés dans les laboratoires d’analyse, les pharmacies et les 7 centres de dépistage temporaires installés dans plusieurs communes du département. Ces tests sont gratuits et sans rendez-vous. Dans l’éducation nationale, les établissements du premier degré bénéficient du test salivaire depuis le lundi 8 mars et depuis décembre 2020, le second degré de tests antigéniques. D’autre part, la vaccination continue son déploiement dans le Var. À l’instar de ce qui a été réalisé les 6 et 7 mars derniers, ce week-end encore la vaccination va se poursuivre dans 14 centres dédiés et 4 hôpitaux. Si aujourd’hui nous venons de dépasser ce soir les 100 000 doses injectées, c’est grâce à l’engagement de tous les services concernés, mais il nous faut tenir et surtout être en mesure d’ici la fin du mois de multiplier par deux nos efforts. Nous devons rester mobilisés et responsables dans nos comportements, que ce soit pour le respect des mesures barrières ou le recours au dépistage dès les premiers symptômes.

Evence Richard, préfet du Var.

Lettre n°46 disponible sur : https://bit.ly/3bNNZKa