La progression de l’épidémie s’accélère sur le territoire et elle a conduit le Gouvernement à confiner seize départements dont nos voisins maralpins pour contrer ce qui s’apparente désormais à une 3ème vague, liée pour une grande part au variant anglais plus virulent, plus contagieux et qui engendre plus de formes graves, notamment chez les plus jeunes. Ce variant représente plus de 85 % des personnes testées positives dans le Var et au regard des indicateurs épidémiologiques, avec un taux d’incidence de 333 et un taux de positivité de 8,7 %, notre département pourrait bien figurer parmi les prochains à se voir imposer des mesures sanitaires plus restrictives. Les restrictions aujourd’hui en vigueur dans le Var pour les commerces (fermeture des centres commerciaux non alimentaires de plus de 10 000 m², jauges réduites...) mais aussi sur la voie publique (limitation des rassemblements à 6 personnes, interdiction de manifestations…) visent à réduire les interactions sociales et la circulation du virus. De même, dans les entreprises, le télétravail doit absolument être encore accentué. Chacun doit se mobiliser à l’instar de l’élan qui anime collectivités, personnels de santé et de secours pour la vaccination. Pour le troisième week-end consécutif, dix centres seront ouverts, de nouvelles modalités comme la mise en œuvre de centres éphémères permettront d’aller au plus près des populations isolées. Nous devons tenir coûte que coûte en attendant que la campagne vaccinale produise ses effets. Poursuivons nos efforts !

Evence Richard, préfet du Var

 

Lettre N°48 disponible sur : https://bit.ly/2PigBlP