Depuis plusieurs semaines, la circulation virale de la Covid-19 ne faiblit pas notre région et se maintient à un niveau très élevé. Face à cette situation défavorable et à la pression sur le système hospitalier qui en résulte, l’Agence régionale de santé Provence-Alpes-Côte d’Azur a décidé d’activer le cinquième palier du plan de gestion de crise.

Ce niveau initial du palier #5 implique de différer l’ensemble des activités qui ne conduisent pas à une perte de chance pour les patients.

Les objectifs :

  • augmenter la capacité des lits en réanimation entre 810 et 820 lits. Actuellement, 777 lits sont ouverts dans notre région ;
  • redéployer du personnel soignant pour renforcer les unités de soins critiques.

Au-delà de l’accès aux soins de recours (prélèvements et greffes, cancérologie, chirurgie ciblée urgente), la poursuite de l’activité d’IVG est également garantie comme le suivi rapproché des malades chroniques.

La situation dans les établissements de santé

Si la pression sur les services de médecine diminue un peu, la tension sur les soins critiques s’accentue dans notre région.

Aujourd’hui, 1 469 personnes sont hospitalisées en médecine et 510 personnes sont en soins critiques pour Covid-19.

Des évacuations sanitaires pour soulager les réanimations de la région.

Dans le cadre de la solidarité nationale, afin de soulager les services de réanimation de notre région et de maintenir l’activité chirurgicale urgente, des opérations de transferts de patients sont régulièrement organisées vers les régions Occitanie, Bretagne et Nouvelle-Aquitaine.

Depuis le 24 février, 50 évacuations sanitaires ont été réalisées en étroite collaboration avec les ARS concernées, les Samu, les équipes médicales des établissements de santé, la sécurité civile et les Préfectures des départements de destination.

Communiqué de presse ARS PACA  : https://bit.ly/3fadPKo