La perspective d’un prochain desserrement des mesures de freinage pourrait laisser penser qu’à nouveau tout est permis et que le pire serait derrière nous. Il n’en est rien. Dans le département du Var, même si le taux d’incidence baisse sensiblement, le taux de positivité ne faiblit pas et surtout le nombre de malades de la Covid actuellement en réanimation n’a jamais été aussi élevé depuis un an. Certains jours, le nombre de lits de réanimation disponibles pour accueillir d’autres malades et en particulier les accidents graves de la circulation ne dépasse pas quelques unités.
On ne peut pas faire comme si plus personne ici ne mourait de la Covid, comme si le virus ne touchait désormais plus qu’une partie résiduelle de nos concitoyens. Il nous faut rester raisonnables, chacun à son niveau, chacun selon ses responsabilités. Les fêtes de village, les manifestations de toutes sortes qui rassemblent plus de six personnes sont toujours interdites, de même que la consommation d’alcool et l’activité musicale amplifiée sur la voie publique.
Toute demande de dérogation pour ce type d’événement sera refusée et si de telles manifestations venaient à se dérouler, les participants comme les organisateurs seront poursuivis et sanctionnés. 

Tous les efforts consentis jusqu’à présent vont produire leurs effets mais comme dans un marathon, les derniers kilomètres sont souvent les plus difficiles. Sachons rester patients, concentrés jusqu’au bout pour ne rien regretter après.

Evence Richard, préfet du Var

Lettre N°59 disponible sur https://bit.ly/3t8sPfr