La situation sanitaire dans le département du Var redevient préoccupante. Les indicateurs de suivi de l’épidémie y connaissent en effet une progression exponentielle : le taux d’incidence a franchi la barre des 100 cas pour 100 000 habitants (il était de 8 à la fin du mois de juin) et le taux de positivité a plus que doublé en une semaine, s’établissant désormais à 2,60 %.

Comme l’a rappelé le Premier ministre dans son intervention télévisée du 21 juillet, nous sommes dans la 4ème vague et le remède pour y faire face est connu : il s’agit de vacciner le plus largement possible nos concitoyens pour atteindre l’immunité collective. Dans le département, les services de l’État, les collectivités, les personnels médicaux, administratifs et techniques, les bénévoles sont mobilisés sur cet objectif. Ainsi, les horaires des centres de vaccination permanents ont été adaptés au rythme estival et leurs capacités renforcées. Des centres éphémères sont également ouverts en fonction des besoins locaux. Or, la prédominance du variant Delta et sa transmissibilité accrue par rapport aux autres souches virales sont à l'origine de nombreux clusters, en particulier dans les communes du littoral ainsi que dans celles de la Vallée du Gapeau et du Pays de Fayence. C'est pourquoi, le port du masque sera rendu obligatoire sur l'ensemble des lieux publics de ces communes (à l'exception des plages et des espaces naturels), du 23 juillet au 2 août inclus.

Une fois de plus, c’est en nous montrant solidaires et responsables que nous pourrons faire face ENSEMBLE à ce virus et favoriser la reprise de l'activité à laquelle chacun aspire.

Serge Jacob, secrétaire général de la préfecture du Var

 

Lettre disponible sur https://bit.ly/3AbOhnl