Face à la diffusion persistante du variant Delta comme le montre l'évolution des taux de positivité et d'incidence (désormais supérieurs à 500 pour le 1er et à 6 pour le second) tout doit être mis en œuvre pour endiguer la diffusion du virus si l'on ne veut pas connaître à nouveau les difficultés rencontrées lors des vagues précédentes (saturation des hôpitaux, déprogrammation d'interventions pourtant importantes, décès, mise sous cloche de pans entiers d'activités), qu'il s'agisse de la prudence dans les comportements, le respect des gestes barrières et des protocoles sanitaires mais aussi de la vaccination.

Comme l'a encore rappelé le Président de la République, la vaccination et notamment la vaccination des classes d'âge les plus jeunes est un impératif pour ne pas dire une urgence.

Dire le contraire ou prétendre qu'il s'agisse là d'une atteinte insupportable aux libertés individuelles relève pour ainsi dire du mensonge et surtout porte en soi un discours mortifère, qui expose jeunes et moins jeunes à mettre leur santé, voire leur vie en danger, mais aussi celles de leurs proches comme des personnes qu'ils côtoient, comme en témoignent les admissions en hospitalisations conventionnelles et en réanimation qui repartent fortement à la hausse.

C'est pourquoi, l'effort de vaccination ne doit pas se relâcher et au-delà des centres de vaccinations traditionnels, nous nous efforçons de développer des offres ponctuelles au travers des centres éphémères installés dans les lieux les plus divers (campings, commerces, plages, salles municipales) pour toucher le public le plus large au plus près des lieux qu'il fréquente, et nous sommes à la disposition de toutes les collectivités et acteurs pour les accompagner dans ce type d'initiative.

Evence Richard, préfet du Var

 

Lettre disponible sur https://bit.ly/3fMKHIX