En dépit d’une baisse du taux d’incidence et du taux de positivité, la situation du Var reste tendue, car les hôpitaux sont soumis à une forte pression. En plus du Covid qui mobilise 30 lits de réanimation, ils doivent faire face à l’afflux de population estivale et à de graves accidents que nous déplorons trop souvent.

Pour contenir et commencer à faire reculer cette quatrième vague épidémique, nous devons rester mobilisés sur tous les fronts, qu’il s’agisse de la vaccination en maintenant les 50 000 injections par semaine, du dépistage avec la multiplication des structures offrant des tests antigéniques ou des autotests sous surveillance des professionnels de santé.

Le port du masque obligatoire sur le territoire de 58 communes du Var et sur les lieux les plus fréquentés tout comme le pass sanitaire permettent également de se protéger et de protéger les autres.

Si certains perçoivent ces mesures comme des contraintes, il faut rappeler que leur objectif est d’abord d’épargner des vies : aujourd’hui, on meurt toujours de la covid ! Ces mesures permettent aussi d’éviter de remettre sous cloche des pans entiers de notre économie, et notamment le secteur de la restauration qui l’était lors des précédents épisodes quand nous connaissions des taux d’incidence comparables.

Evence Richard, préfet du Var

 

Lettre disponible sur https://bit.ly/3jaXBCq