Les indicateurs de la circulation du virus dans le département du Var connaissent une hausse exponentielle qui n’est pas sans rappeler la 3 vague du printemps dernier. Les déplacements se limitaient alors à un rayon de 10 km autour du domicile, un couvre-feu était instauré entre 19 h et 6 h du matin et seuls les commerces de première nécessité pouvaient rester ouverts. Pour l’instant, si le nombre de patients en réanimation est beaucoup moins important qu’il y a 8 mois, il connaît tout de même une augmentation sensible. Pour la première fois depuis le début de l’été, il a fallu ouvrir de nouveaux lits dans les services de réanimation car ceux-ci sont déjà quasi-saturés par des patients non-covid. C’est pour cette raison que la vaccination est la première des priorités. Il nous faut tous ensemble conjuguer nos énergies pour renforcer les capacités des centres permanents, recréer de nouveaux
centres éphémères et encourager la médecine de ville à aller encore plus loin (elle assure déjà plus de la moitié des vaccinations) : première injection ou rappel pour celles et ceux vaccinés depuis 5 mois.
Ne tardez pas pour prendre rendez-vous car les nouveaux créneaux sont rapidement remplis. Chacun doit aussi respecter les gestes barrières dans son quotidien et veiller strictement à ce que l’organisation des festivités, surtout en cette période où les sollicitations sont nombreuses, soit compatible avec la situation sanitaire que nous connaissons. Nous devons tout faire pour éviter de prendre à nouveau des mesures plus contraignantes.
Evence Richard

Lettre N°96 disponible sur https://bit.ly/3dklP9I