La diffusion du virus continue son expansion avec désormais un taux d’incidence de 1 551 pour 100 000 habitants et un taux de positivité de 15,7 %, niveaux jamais atteints jusqu’ici dans le Var, entraînant dans son sillage un long cortège de patients hospitalisés, en médecine conventionnelle comme en réanimation… Un cortège aussi de morts dont le nombre toujours croissant nous renvoie aux pics de la deuxième et de la troisième vague.
Cette situation est d’autant moins tolérable qu’elle pourrait être en grande partie évitée puisque plus de 90 % des personnes hospitalisées, en réanimation ou décédées n’étaient pas vaccinées ou de façon incomplète.
Elle est d’autant moins supportable que pour accueillir ces patients « évitables », il faut déprogrammer des interventions chirurgicales qui en étant repoussées obèrent les chances de réussite et de survie de patients pourtant vaccinés.
C’est pourquoi, en complément du strict respect des mesures de freinage, notamment le port du masque, de l’aération des pièces et de l’incitation à se faire dépister au moindre symptôme ou lorsque l’on est cas contact, la vaccination doit être encouragée et amplifiée. Je veux saluer ici toutes celles et ceux (armée, protection civile, sapeurs-pompiers, personnels de santé...) qui vont permettre l’ouverture, 7 jours/7 à partir de lundi d’un nouveau centre de vaccination à l’Escale Amiral Ronarc’h à Toulon, avec une capacité de 1000 injections par jour. De nouveaux créneaux seront ainsi ouverts. La vaccination reste le plus sûr moyen de se protéger individuellement et collectivement.

Evence Richard - Préfet du Var

Lettre N°102 disponible sur https://bit.ly/3taxK2P