Élu référent
François Gibaud
Coordonnées
Service des Finances
28 rue Georges Cisson
83300 Draguignan

Tél. 04 94 60 31 56 ou 20 18
Réception du public
Du lundi au vendredi
8h-12h et 13h30-16h

Toute action politique a sa traduction financière. Le budget est la partie cachée du navire constitué de l’ensemble des fonctions communales. Et les finances ont un effet stabilisateur qui concourt à maintenir la ligne de flottaison.

Le cap fixé par la municipalité était celui du développement des services à la population ainsi que le financement des travaux nécessaires au renouvellement des biens communaux comme à l’amélioration du paysage urbain. Sauf que des vents contraires ont soufflé brutalement avec le retrait de l’État dans sa participation au fonctionnement des communes.

La ville a ainsi connu une baisse record de la Dotation globale de fonctionnement à hauteur de 2 millions d’euros en 3 ans. Pour compenser les pertes de dotations de fonctionnement, la ville a pris l’initiative de multiplier les demandes de subventions. Les financements ainsi obtenus permettent de poursuivre les investissements nécessaires.

D’ambitieuses opérations de travaux d’urbanisme et la rénovation du boulevard Clemenceau ont ainsi débuté avec un reste à charge minime pour la commune.

La ville garde le cap vers l’avenir alors que sont maintenus les soutiens aux associations, aux animations et aux activités de loisirs. Mais la véritable prouesse ce n’est pas tant d’avoir réussi à maintenir le cap et à faire fonctionner l’ensemble communal dans un tel contexte... que de l’avoir fait sans augmenter les taux d’impositions locaux et tout en désendettant la ville !

Pas d’augmentation d’impôts pendant 4 ans, une promesse tenue dans un contexte particulièrement difficile du fait de la baisse des dotations de l’État.

L’investissement productif sans augmentation d’impôt

La maîtrise des dépenses de gestion courante est une constante de la gestion municipale. Elle permet de réaliser les investissements figurant au programme municipal sans s'endetter de manière excessive.

13 millions d’euros de dépenses de fonctionnement consacrés à l’enfant (petite enfance et affaires scolaires) ce qui en fait le budget le plus important de la ville.