Elu référent
Alain Hainaut
Coordonnées
Pôle handicap
Centre Joseph Collomp
place René Cassin
83300 Draguignan

Tél. 04 94 60 20 25

Répondre aux besoins des personnes vivant en situation de handicap pour faciliter leur inclusion dans la vie de la cité est une volonté que la municipalité décline de manière aussi volontariste que pragmatique. C’est le cas des enjeux du quotidien pour faciliter l’inclusion des enfants porteurs de handicap en milieu ordinaire. C’est aussi le cas en rassemblant les acteurs dans une logique de projet pour améliorer les conditions de vie des enfants et de leurs familles.

Une ville ouverte à tous

Un important travail d’accueil des très jeunes enfants handicapés a été réalisé dans les crèches et dans le lieu d’Accueil Enfants Parents “Minute Papillon” (pour les 0 à 6 ans). Ce travail est soutenu par la CAF et le contrat enfance-jeunesse.

Le Pôle d’Activités Adaptées, créé par la commune, s’adresse quant à lui à l’enfance et à la jeunesse. Grâce au développement d’un partenariat avec le Centre d’accueil médico-social et à la création d’un poste dédié à l’accompagnement des enfants, l'accueil en crèche des enfants porteurs de handicap a été renforcé. Parallèlement, le Pôle d'Activités Adaptées a pour but de faire participer le plus possible d’enfants porteurs de handicap aux activités proposées par les associations sportives et culturelles dans une logique d’inclusion en milieu ordinaire. Ainsi, 2 clubs de sport pour pratiquants porteurs de handicap ont été créés avec le soutien de la ville. Le Pôle d'Activité Adapté s'implique aussi dans les activités périscolaires et extrascolaires du centre de loisirs.

Dans le cadre scolaire, une Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire (ULIS) supplémentaire a été ouverte à l’école Frédéric Mistral.

Pour les adultes, un Guichet Social Unique Handicap a vu le jour au Centre Communal d’Action Sociale qui porte aussi le Guichet Seniors +.

Projet PRISME, une plateforme médico-sociale pour les jeunes porteurs de handicap

Dans le but de mieux satisfaire les besoins des personnes en situation de handicap et/ou autistes de 0 à 25 ans, la commune a initié le projet PRISME. Il s’agit de créer une plateforme regroupant divers acteurs du champ sanitaire et médico-social en un seul lieu afin de mutualiser des moyens humains, fonciers, financiers et logistiques. Une respiration dans la vie des enfants porteurs de handicap et de leur famille.

Ce projet est motivé par un double constat : d’une part, un grand nombre d’enfants handicapés dracénois est actuellement accueilli en établissements spécialisés dans les communes environnantes entraînant parfois plusieurs heures de transport chaque jour. D’autre part, les dispositifs de soins déjà existants sont éclatés sur tout le territoire de la commune et aux environs. Il a donc été envisagé, pour faciliter les parcours de soins et de vie des enfants et de leurs familles, de regrouper, sous une même entité foncière, l’ensemble des prises en charge et des soins nécessaires

Initié par Alain Hainaut, adjoint aux Affaires sociales, aux Personnes handicapées et à la Petite enfance, ce projet met en lien de manière innovante différents acteurs amenés à travailler de concert afin de mutualiser, en un seul point géographique, des moyens humains, fonciers et financiers.

L’objectif est clair : faciliter les parcours de soin et de vie. Plus qu’une continuité, cette plateforme est une complémentarité des actions entreprises jusque-là par la

municipalité à destination des personnes handicapées. En outre, s’adressant également aux patients atteints d’autisme, elle s’inscrit parfaitement dans le 4e Plan Autisme dévoilé le 5 avril 2018 par le gouvernement. Initiatrice de ce projet unique en France, la commune concrétise ainsi la volonté des différents acteurs de la plateforme PRISME de travailler ensemble afin de garantir une continuité de soin aux patients porteurs de handicap et/ou autistes âgés de 0 à 25 ans.

Ce complexe sans équivalent sera fonctionnel hors les murs dès septembre 2019.

Rapport 2017 Emploi/Handicap

8,52%

des personnels de la ville porteurs de handicap en 2017. L’obligation réglementaire est de 6%.

Afin d'optimiser l'insertion des personnes en situation de handicap, un Conseiller de prévention coordonne les actions avec le CDG83 en partenariat avec le FIPHFP, Cap Emploi, l'ADAPEI et le SAMETH. Outre l'aménagement des postes de travail, en 2018, la Direction des ressources humaines et le référent handicap développent des projets tels que la mise en place d'un réseau d'assistants de prévention pour accompagner les responsables de service dans l'inclusion des travailleurs en situation de handicap.