picto fb communiqueLes dernières analyses de l’eau potable indiquent un niveau de sulfates, de fer et de conductivité légèrement supérieur aux références qualité de l’ARS.

Ces résultats ne confèrent pas à l’eau un statut de « non-conformité ». L’eau est potable.

Le surplus de fer provient d’une opération de dépollution de l’eau en provenance du canal de Provence. La Badoit, par exemple, en contient 1,2 mg/l contre 0,521 pour l’eau de la ville.

Le sulfate est un élément naturel et résulte d’une dilatation plus importante de la roche dans les nappes phréatiques. À titre indicatif, l’Hépar en contient 1 530 mg/l contre 264 mg/l dans l’eau du robinet de Draguignan.

Le niveau de conductivité indique une eau chargée en minéraux.

Vous pouvez consulter les analyses d’eau potable en mairie, sur le site Internet de la ville https://www.ville-draguignan.fr ou encore sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé solidarites-sante.gouv.fr