Richard Strambio, maire de Draguignan, nous informe :

La vidéo en texte

Chères Dracénoises, chers Dracénois,

Depuis le jeudi 19 mars, le département du Var est identifié par l’Agence régionale de santé comme une zone d’exposition à risque au Covid-19.

À Draguignan, quelques cas testés positifs ont été pris en charge par notre Centre hospitalier de territoire. À ce jour, les services ne sont pas saturés et le flux de patients est stable.

J’ai visité lundi les structures d’accueil qui y ont été mises en place en un temps record sous le contrôle de médecins spécialistes en épidémiologie.

Je salue le travail de notre directrice, madame Caroline Chassin, du président de la Communauté médicale d’établissement le docteur Jean-Marc Minguet, de l’ensemble des personnels soignants, administratifs et techniques qui n’ont pas compté leur temps en s’investissant totalement dans ce bouleversement structurel qui fait du Centre hospitalier de la Dracénie le navire amiral de notre territoire du traitement de patients à risque atteints par le coronavirus.                                                                        

La plupart des personnes atteintes par le Covid-19 ne développeront qu’une forme bénigne. Elles devront rester strictement isolées chez elles pendant quinze jours. Ceux dont l’état nécessite une hospitalisation seront accueillis à l’hôpital dans des conditions optimales.

 

En outre, la commune vient en appui de la médecine de ville, à la demande et à l’initiative de la communauté pluri-professionnelle territoriale de santé et des médecin libéraux, en créant au complexe Saint-Exupéry, un centre de consultations Covid-19 qui accueillera, exclusivement les personnes qui y auront été adressées par les cabinets médicaux de ville. Cette structure ouvrira en cas de besoin et après le feu vert de l’Agence régionale de santé.

Ce Centre de consultation Covid-19 a été conçu par le docteur Franck Vario représentant la médecine de ville avec le docteur Bernard Bonnabel et la CPTS. La mise en place a été supervisée par le capitaine Philippe Grimaud, commandant de notre Centre principal de secours ; par le docteur Hugues Bonnet, médecin hospitalier, conseiller municipal, et avec l’expertise du professeur Marc Morillon, médecin biologiste (e.r). Ce centre de consultation travaillera en coordination étroite avec le Centre hospitalier de la Dracénie. Ce n’est pas un centre de dépistage.

Ce site de consultation accueillera exclusivement les personnes qui y auront été adressées téléphoniquement par les cabinets médicaux de la ville.

 

Je rappelle que si vous avez des symptômes pouvant faire penser au Covid-19, (toux, fièvre, courbatures, maux de tête) vous devez rester chez vous et éviter tout contact. Vous pouvez appeler votre médecin traitant ou un médecin de votre choix qui vous indiquera où vous rendre pour consulter. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et des signes d’étouffement, vous devez appeler le SAMU-Centre 15. Ceci est une règle absolue.

L’hôpital est au cœur du dispositif de prise en charge des patients dont l’état clinique nécessite une hospitalisation.

 

Je tiens à présent à remercier l’ensemble des soignants, médicaux, paramédicaux publics, privés, libéraux, de tous les administratifs, des personnels de maintenance, de tous ceux, qui, bénévolement les ont rejoints. J’insiste sur la parfaite complémentarité entre l’hôpital, la clinique et la médecine de ville.

Merci aux personnels de l’Éducation nationale qui assurent tous l’accueil des enfants des soignants dans nos écoles et nos collèges, à nos pompiers, ambulanciers, taxis sanitaires, chauffeurs de bus qui sont exposés, merci aux équipes de nettoiement de la société Pizzorno environnement. Merci aux personnels de la mairie qui assurent de façon exemplaire la continuité du service public, nos techniques, nos personnels des écoles, nos policiers municipaux, nos cadres, notre état civil, un coup de chapeau à nos personnels du CCAS, Ephad, portage des repas, aides à domiciles. Merci à nos postiers, nos policiers nationaux, nos gendarmes, les personnels du tribunal, le personnel pénitentiaire.

Nous sommes tous unis, rassemblés ensemble pour lutter contre cet ennemi invisible, c’est cela la vraie solidarité. Je reste en liaison permanente avec notre député Fabien Matras qui fait régulièrement remonter nos problèmes au plus au niveau. L’État, par la voix de notre sous-préfet Éric de Wispelaere avec son administration, est mobilisé tous les jours à nos côtés.

 

J’insiste particulièrement sur le fait que chacun doit prendre conscience de l’enjeu vital de son comportement. Le confinement doit être rigoureusement respecté. Il en va de la vie de chacun d’entre nous. Ne mettons pas en péril la vie de nos aînés, ne mettons pas en péril la vie de ceux qui luttent à chaque instant pour préserver et sauver la notre ! Ayons conscience de cet enjeu déterminant ! Aussi notre devoir est de respecter scrupuleusement les règles du confinement, il est de notre devoir de ne se déplacer qu’en cas d’absolue nécessité quoi qu’il en coûte, il est de notre devoir de répéter inlassablement les gestes barrières.

C’est une question de survie. Solidarité, rigueur et discipline.

Tout manquement sera considéré comme mettant en péril la vie d’autrui et puni avec la plus grande sévérité.

Mes chers concitoyens nous traversons une épreuve sans précédant pour nos générations. C’est par la mobilisation et la discipline de chacun d’entre nous que nous la surmonterons, tous unis, tous rassemblés.

Vive Draguignan.

Je vous remercie.

 

Richard Strambio,

Maire de Draguignan

27 mars 2020