CommuniquéL’incendie qui s’est déclaré dans la nuit du lundi 18 au mardi 19 mars dans un immeuble situé avenue de Verdun à Draguignan, concerne 42 logements dont trois étaient inhabités.
28 familles se sont fait connaître auprès du Centre communal d’action sociale (CCAS) de la ville et 11 familles de militaires ont été prises en charge par l’Armée.

Le CCAS a accueilli les premiers sinistrés dès 7h30 ce matin et a mis en place une cellule de crise afin de les accompagner.
Ayant parfois tout perdu, les sinistrés ont bénéficié d’une cellule d’écoute psychologique, d’un accompagnement administratif actif en lien avec les assurances individuelles, de l’aide du Secours populaire français pour procéder à une vêture, de repas pour le déjeuner à la Résidence de l’Horloge et de l’accélération du processus lié à la réédition des papiers d’identité en mairie.

Le CCAS est situé au 3ème étage de la MSJ, rue Max Dormoy.
Contact pour la cellule d’écoute psychologique et les solutions d’hébergement : 04 94 50 42 20.

Après investigation de la police diligentée par le procureur de la République, seize appartements ont été visités cet après-midi. L’incendie ne permet pas aux familles de réintégrer leurs logements.

La cellule d’accompagnement des sinistrés du CCAS articule les moyens des services de l’État mobilisant les bailleurs sociaux ainsi que ceux de la SAIEM qui est le bailleur social propriétaire de l’immeuble. Une cellule de relogement a été constituée dès aujourd’hui avec la SAIEM, le service logement du CCAS de la ville de Draguignan, la sous-préfecture, la communauté d’agglomération et les autres bailleurs pour proposer des solutions de relogement à chaque locataire.
La cellule d’accompagnement du CCAS travaille en collaboration avec la cellule des Ecoles militaires de la défense qui prend en charge les sinistrés de 12 familles ressortissantes du ministère de la Défense.
Dans la nuit de lundi à mardi, au plus fort de l’incendie, les sinistrés ont été accueillis au Complexe Saint-Exupéry par le personnel communal. 19 personnes ont été ensuite accompagnées par la commune dans des chambres d’hôtel.

Ce soir au moment d’écrire ces lignes, grâce à l’action du CCAS, toutes les familles ont trouvé une solution d’hébergement pour cette nuit.
Au total 89 personnes sont accompagnées suite à l’incendie de l’immeuble de l’avenue de Verdun.