massacre de signes 1Ce jeudi 18 juillet, un hommage a été rendu aux victimes du massacre de Signes du 18 juillet 1944 en présence de Richard Strambio, maire de Draguignan, Danièle Arnaud, fille de Georges Cisson et présidente du Comité du Souvenir de la Résistance, Thierry Arnaud, petit-fils de Georges Cisson, Jérôme Brunet-Debaines, petit-fils de Jean Piquemal, Benoît Brunet-Debaines, arrière-petit-fils de Jean Piquemal, Jean-Patrick Léocard, président de l’Association nationale des anciens combattants de la résistance (ANACR) et Claude Zapp, secrétaire du Comité du Souvenir de la Résistance et de l’ANACR .

 

Les 38 résistants, dont faisaient partie les Dracénois Georges Cisson et Jean Piquemal, ont été fusillés à Signes, terre baptisée le « Vallon des fusillés ». Devenu nécropole nationale en 1996, le « Vallon des fusillés » est un symbole de la Résistance de Provence. Pour ne jamais oublier.

 

massacre de signes 2